Jean de Ravenne

 

Né en Italie, Jean de Ravenne devient abbé de Fécamp, dans l'ordre bénédictin.
A ce titre il signe la charte de fondation du Prieuré de Saint Gabriel aux côtés de Guillaume et Mathilde, et du seigneur de Creully.

 

Etienne Lemaistre, sieur des Jardins

 

     Il fut fermier général du Prieuré de la mort de son père en 1724 à la sienne en 1753.

     Ses talents de gestionnaire lui permirent d'augmenter considérablement ses revenus.

     Il fut témoin de la destruction de la nef et du transept de l'église en 1750.

 

Les soldats d'Aquitaine

 

En 1778, sous la direction du duc de Broglie, les soldats du régiment d'Aquitaine,

stationnés à Saint Gabriel assurèrent le guet depuis la tour de justice du Prieuré

pendant les manoeuvres du camp de Vaussieux.
Il s'agissait de comparer les tactiques militaires de l'époque et de venir en aide aux

Insurgents pendant la guerre d'Indépendance des Etats-Unis.

Arcisse de Caumont

 

Né en 1801 cet historien-archéologue fut à l'origine du sauvetage de la Chapelle

du Prieuré Saint Gabriel.

Il la fit inscrire sur la première liste des monuments historiques avant de convaincre l'Etat

de l'acheter en 1845.

Il meurt en 1873 en ayant accompli un travail admirable pour la sauvegarde des monuments.

Emmanuel et Marcelle Fauchier Delavigne

 

     Ils achetèrent le prieuré en mars 1914.

     Après de nombreux travaux le Centre Horticole de Saint Gabriel ouvrit ses

     portes en   janvier 1929 avec deux élèves.

     Aujourd'hui leurs descendants  continuent la poursuite de leur oeuvre.

 

Le régiment Tyne and Tee

 

Ce régiment libéra le village de Saint-Gabriel vers 17h le 6 juin 1944.

Il établit ensuite son campement dans l'enceinte du Prieuré et de ses abords

pendant près de 3 mois.

Il y donna une fête pour les habitants du village en remerciement de leur accueil.