Fondation du Prieuré

En l’an de grâce 1058, en pleine période d’élan monastique, Richard, fils de Turstin et de Turivise, seigneur de Creully, signe la grande pan­carte de fondation du Prieuré de Saint-Gabriel, en compagnie de l’abbé de Fécamp, Jean de Ravenne, du duc Guillaume de Normandie et de son épouse Mathilde.

 

 

Cette fondation coûte 312 livres, deux sols, deux chevaux et 24 moutons (l’équivalent de 30 excellents chevaux ou d’une centaine de chevaux de trait). Ce montant permet l’acquisition de terres et de prés répartis sur plus de 24 paroisses entre Ouistreham et Port-en-Bessin, la jouissance de plusieurs mou­lins, dont deux à Saint-Gabriel, de deux pêcheries, à Saint-Gabriel et Langrune.

 

 

Peu après s’installent les premiers moines bénédic­tins, sur la rive droite de la Seulles. Vital, frère de Richard de Creully, deviendra abbé de Bernay, puis de Westminster.

 

Après la charte de confirmation de 1069, celle de 1080 envisage la transformation du Prieuré en Abbaye s'il s'y trouve plus de douzes moines.


 

Pour plus de vidéos de Patrimoine de France